Le décollage des timbres

Rappelons tout d'abord que tous les timbres ne doivent pas être décollés. En effet, ceux qui comportent des affranchissements ou oblitérations intéressants, les "1er jour", les marques ou flammes postales particulières, ... sont à conserver sur leur support ainsi que les timbres avant 1945. En philatélie, on pourrait presque vous accuser de sacrilège et de massacre !

De plus, les supports colorés ainsi que les timbres héliogravés sont à manipuler avec précaution car ils risquent de déteindre dans l'eau...Je vous laisse deviner ce qu'il adviendrait alors du timbre...

Plusieurs étapes sont à respecter pour décoller un timbre de son support dans de bonnes conditions :

1) Découper l'enveloppe ou le fragment autour du timbre permettra de le décoller plus aisément et moins de papier on manipule, moins les risques d'âbimer le timbre seront élevés.

2) Placer le timbre dans un récipient rempli tant que nécessaire d'eau tiède, pas trop chaude pour ne pas "agresser" le timbre, si possible le recto vers le fond, ce qui permettra un décollage plus rapide ; cela pendant une dizaine de minutes. Le timbre se décollera normalement seul de son support dans ce laps de temps.

Si ce n'était pas le cas, ne tentez pas de le décoller "de force", vous risqueriez de l'amincir, voire de le déchirer. Remettez de l'eau tiède si nécessaire et laissez-le tremper plus longtemps, en veillant toutefois à la conservation de leur oblitération qui pourrait déteindre. D'expérience, il peut s'avérer que certains timbres soient particulièrement récalcitrants. Un conseil, laissez-les alors sur leur support.

3) Sortez très délicatement et si possible à l'aide d'une brucelle (ou pince) du récipient.

4) Etendez-les, recto visible, sur du papier buvard ou "essuie-tout", pendant quelques heures afin de les sécher.

5) Une fois parfaitement secs, placez-les entre deux feuilles de papier et sous un support bien lourd afin de les aplatir comme il convient.

6) Il ne vous reste plus qu'à les ranger dans votre album ou classeur.

Ce sont des étapes fastidieuses et demandant de la méthode mais indispensables pour conserver vos timbres pendant des décennies.

Commentaires (2)

1. LAFORCE Jean-Luc 03/11/2012

j'ai décollé des dizaines de milliers de timbres et ce que vous dites est tout à fait juste. certains timbres de couleur violette supportent mal un bain prolongé. il en va de même pour les timbres dont le support est en papier kraft. j'ai pris l'habitude de les séparer des autres. Sinon pour les timbres sur papier ordinaire, on peut les laisser bine plus longtemps tremper dans l'eau, ainsi on est certain qu'il ne restera plus de gomme sur le timbre. On peut également les laisser sécher sur du papier journal (çà ne déteint pas sur le timbre) face contre le journal. Une fois l'eau située au recto du timbre évacuée (ils reste uniquement humide), je positionne du papier journal sur l'ensemble et je retourne le tout, puis j'ôte le journal initial et les timbres se retrouvent recto contre le papier. Cette technique est fastidieuse mais le séchage est beaucoup plus rapide. Une fois secs je les range directement en classeur. qui une fois refermé agit comme une presse et les timbres sont impeccables. Attention avec les premiers grands formats autocollants ainsi que les usages courant, ils ne se décollent pas

2. Soeteman Corneille - Bruxelles 24/06/2010

Rien à rajouter. C'est parfaitement exact.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site