Neuf ou oblitéré ?

Une question qu'un collectionneur débutant peut se poser est la suivante :

"Vais-je collectionner des timbres neufs  ou oblitérés ?"

Je vais essayer de vous donner quelques conseils pour répondre à cette question en mettant en balance les avantages et les inconvénients de ces deux types de timbres.

Les avantages du timbre neuf :

-évidemment, il n'est pas âbimé s'il est classé en **, il peut avoir des traces de charnière en * et être également sans gomme dans cette catégorie ;

-il ne possède aucun défaut, et toutes ses dents (presque comme votre serviteur ;-))

-il est disponible, pour les plus récents, à l'achat auprès de la Poste, par son site Internet ou par abonnement philatélique.

-le dessin du timbre est net, entièrement visible.

Les inconvénients du timbre neuf :

-il est parfois très cher et inaccessible à la majorité des bourses du collectionneur lambda ;

-il n'a aucune histoire, n'ayant pas de passé avant votre acquisition ;

-hormis quelques-uns, il est aujourd'hui rarement plus beau que ceux du passé (c'est un jugement personnel, que les graveurs n'en prennent pas ombrage) ;

-il est relativement facile à falsifier, surtout avec les moyens informatiques actuels.

Les avantages du timbre oblitéré :

-il est souvent peu cher et donc facilement accessible à toutes les bourses ;

-l'oblitération qu'il supporte peut être l'objet de recherches passionnantes, que ce soit par sa particularité (centrée, lisible, ronde, d'époque, ...), ou par son histoire (voir la page "oblitérations") ;

-parfois, cette oblitération lui confère une valeur importante, historique ou "financière" ;

-il a vécu, la preuve en est son oblitération ;

-de ce fait, certains collectionneurs lui accordent une valeur plus importante  qu'un timbre neuf puisque le timbre oblitéré, lui, a servi, au sens premier du terme ;

Les inconvénients du timbre oblitéré :

-l'oblitération altère parfois le dessin du timbre, parfois très fortement si l'encre s'est étendue sur le support ;

-il a une cote moins élevée que le timbre neuf ** (il en a parfois une plus forte que le timbre classé *, par exemple, les dix premiers présentant cette particularité chez Yvert et Tellier sont les numéros : 173 175 182 188 188A 188B 196 210 211 217) ;

-il peut présenter des défauts (aminci, dent en moins ou courte, ...) ;

-bien que plus difficilement falsifiable qu'un timbre neuf, il l'est également et les faussaires usent et abusent de l'oblitération qu'il porte pour tromper la vigilance d'un éventuel acheteur.

Alors, que vaut-il mieux ? Collectionner les timbres neufs ou les oblitérés ?

Je vous répondrai que cela dépend principalement de deux paramètres : votre plaisir philatélique (plutôt la "pureté" ou l'Histoire) et, évidemment à prendre en compte, votre budget.

Le principal est de vivre votre passion en vous faisant plaisir ! (ce que les spéculateurs soi-disant philatélistes oublient pour eux-même).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site