La vignette Guynemer

La vignette Guynemer  : les prémices de la poste aérienne française.
Jean-François Brun (de l'Académie de Philatélie)

On a coutume de faire commencer le service postal aérien français au début du XXème siècle. Les meetings se succèdent alors : ballons montés, dirigeables, planeurs et aéroplanes évoluent pour le plus grand bonheur des spectateurs. Des vignettes, des cartes postales, des oblitérations ou des marques privées en sont les souvenirs.

Le premier service postal véritable semble être celui de Villacoublay à Pauillac en octobre 1913. Puis, en 1918, une ligne entre Paris et Saint-Nazaire est ouverte. 65 parcours eurent lieu permettant aux lettres de joindre les paquebots partant de Saint-Nazaire.

Enfin on peut lire dans le Bulletin Mensuel n°6, avril 1919 (Note concernant le transport des dépêches par avions) : "Il est procédé à des expériences de transport de dépêches par avion sur quelques points du territoire".

Puis, dans le Bulletin Mensuel n° 14, octobre 1919 : Circulaire n° 1387 E. P. du 23 septembre 1919, relative au transport aérien des correspondances entre Toulouse et Rabat. "La lignée aérienne Toulouse Rabat, inaugurée le 1er septembre courant, sera exploitée effectivement à partir du 25 courant et utilisée pour le transport des correspondances." (...) "Transmission.- Les correspondances pour le Maroc…revêtiront chaque objet d'une étiquette spéciale dont ils vont être approvisionnés."

Un décret fixant les surtaxes postales aériennes est pris le 10 octobre 1919. Il ne concerne que les "correspondances transportées par avion dans les limites du territoire français." Le même jour, un décret fixe les surtaxes postales aériennes pour le courrier transporté par avion entre la France et le Maroc.

Le même Bulletin Mensuel publie le décret du 29 septembre 1919 fixant les surtaxes postales applicables aux correspondances transportées par Avion entre Paris et Londres. "Vu l'arrangement du 10 septembre 1919, concernant le transport des correspondances par aéroplane entre Paris et Londres, conclu entre l'Administration des Postes du Royaume Uni …et l'Administration des Postes de la République française".

La Poste Aérienne Française est véritablement créée. Les plis de cette période sont particulièrement intéressants. On peut s'étonner que les collectionneurs de Poste aérienne soient plus friands des plis spécialement fabriqués par les philatélistes de l'époque, que des documents ayant réellement voyagé, dans des conditions normales tel le courrier commercial.

Voici un pli, portant une vignette Guynemer. Cette vignette devait être apposée par les postiers sur les plis devant être transportés par avion.

Lettre du 15 juin 1920 expédiée par A. Brun à son fournisseur de nouveautés en Grande Bretagne.
Affranchissement : Lettre pour l'étranger 25c, Recommandation 25c, Surtaxe aérienne (par 20 gr.) 3 francs.


Bulletin Mensuel n° 14 septembre 1920, Circulaire n° 1599 E.P. du 11 septembre 1920 relative aux taxes applicables aux correspondances transportées par avion de Paris à Londres : (...) "Il est rappelé que les correspondances - avion doivent, dès leur entrée dans le service, être revêtues de l'étiquette spéciale, à l'effigie du capitaine Guynemer, dont les bureaux sont maintenant approvisionnés."

Ces vignettes furent imprimées par l'Atelier des Timbres-Poste, situé Boulevard Brune à Paris. Elles ont fait l'objet d'épreuve et d'un bon à tirer, comme les timbres-poste.

 

 

Légendes des deux épreuves :

N°1  "Il y a lieu de tirer les vignettes Guynemer sur papier ordinaire dans la teinte bleue de l'épreuve n°1"

N°2  "Joint à la lettre 1313, 3 mars 1920 2° bureau. Pour le tirage ce Bon à Tirer est remplacé par l'épreuve datée du 24 mars 1920 ci dessous". Signé Le sous secrétaire d'état des Postes et Télégraphes.


À l'occasion d'un meeting aérien à Buc, l'Administration fit surcharger un certain nombre de ces vignettes.

 
     

 

Ces quatre documents ont été aimablement communiqués par le Musée de La Poste ©

 

Texte joint au n° 57 de Phil' Flash  (04/2004)
   
"La DOC. de Phil' Flash"   ©   2004   Jean-François Brun   
( mentions obligatoires pour toute reproduction )
©
   Phil'Flash, reproduction autorisée en citant la source et en indiquant le lien   ©

Pour ce qui est des cotes, cette vignette figure dans le Maury 2009  2ème partie et cote 30€ **, 20€ *, 22€ oblitérée et pour une surchargée : 45€ **, 30€ * et 33€ oblitérée.


Commentaires (1)

1. Eric POCQUET 31/10/2010

Je viens d'acquérir sur ebay cette vignette guynemer sans surcharge. A-t-elle une valeur ? Si oui pouvez vous me préciser laquelle car je ne trouve pas ce document sur les catalogues yvert et tellier
Merci de votre réponse.
Cordialement

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site