Les ballons montés

Voici l'histoire fabuleuse des ballons montés, précurseurs de la poste aérienne.

67 ballons montés (ou aérostats) furent utilisés par les Parisiens durant les 136 jours du siège de la capitale française par les troupes prussiennes, du 18 septembre 1870 au 28 janvier 1871.

Toutefois, afin de respecter la vérité historique, il convient de rappeller que, lors du siège de Metz (Moselle), du courrier fut expédié par petits ballons, appelés "Papillons de Metz", grâce à l'ingéniosité du docteur Julien-François Jeannel, pharmacien militaire.

Sans doute l'Histoire a-t-elle retenu le siège de Paris en raison du fait que le Gouvernement français ne publia pas de décret autorisant ce moyen d'expédition, contrairement à celui publié lors de la situation parisienne.

De plus, seuls 56 des ballons transportèrent officiellement des plis, lettres de moins de 4 g, taxées 20 cts, pour un poids total moyen par ballon de 400 kg.

L'idée d'acheminer des personnes et du courrier vers la Province française, au-delà du blocus prussien, fut celle d'un photographe, romancier et journaliste, le fameux Gaspard-Félix Tournachon, dit Nadar.

Son métier artistique, et son amitié avec un certain Jules Verne, passionnés tous deux de navigation aérienne, lui donnèrent l'idée que la photographie aérienne servant l'Armée pourrait permettre à cette dernière de surveiller l'ennemi et de cartographier précisement le théâtre des hostilités, donnant au pays utilisant cette technique un avantage stratégique précieux sur son rival.

Jules Verne - Cinq semaines en ballon

Assisté de deux compagnons, Camille Legrand, surnommé Dartois, et Claude-Jules Duruof, aérostiers comme lui, Nadar fonda le 18 août 1870 la première Compagnie des aérostiers militaires.

Cachet des aérostiers

Un mois jour pour jour après, date du début du siège, le ballon Neptune fut installé place Saint-Pierre à Montmartre et utilisé comme ballon captif (c'est-à-dire accroché sur place).

Le  premier ballon du siège de Paris, le Neptune de Jules Duruof, sur las  place Sainte-Pierre, à Montmartre. Peinture de l'époque.

Nadar s'empressa de rapporter aux autorités militaires, dont le tristement célèbre général Trochu, l'efficacité militaire de l'aérostat et Léon Gambetta, alors Président de la République, signa officiellement le contrat qui permettait à l'Armée d'utiliser les ballons montés de la Compagnie des aérostiers militaires.

Portrait de Léon Gambetta

 

Deux premières tentatives connurent malheureusement des échecs avec les ballons dénommés "l'Union" et "le National".

Le 23 septembre 1870, Nadar décida d'envoyer le Neptune par-dessus les lignes prussiennes, qui n'ont d'ailleurs jamais réussi à abattre un seul ballon. Ce vol fut un succès : 3h30 après son envol, avec 36.000 lettres à son bord, le Neptune , au bord duquel se trouvait M. Duruof, l'ami de Nadar, se posa à Cracouville, dans les environs d'Evreux. Cela marqua le véritable départ de la poste aérienne pour laquelle Germain Rampont-Léchin, alors directeur général des Postes, fut chargé de l'organisation.

Les débuts plutôt prometteurs des ballons de Nadar ne lui laissèrent que peu de répit.

En effet, fin octobre, son rival Dupuy de Lhome obtint une subvention de 40.000 frs de la part de la Défense nationale pour construire un dirigeable.

Nadar devant, lui, puiser dans ses propres deniers pour faire fonctionner sa Compagnie, qui, rappellons-le, bénéficiait d'un contrat gouvernemental, extrêmement déçu, l'aérostier démissionna de la Compagnie.

Malgré ce différend avec le Gouvernement, très patriote, M. Tournachon supervisa le 7 octobre 1870 le départ de Gambetta à bord de "l'Armand-Barbès".



La Compagnie créée par Nadar eut d'autres concurrents, Louis Godard (qui vola à bord du "Ville de Florence" le 25 septembre 1870) et fils et Chavoutier et Mangin. La famille Godard lança pour sa part 34 ballons durant le siège de Paris.

Lettre affranchie d'un timbre 20c bleu Cérès émission dites du  siège

Lettre expédiée par ballon monté lors du siège de paris

Ayant transporté 99 passagers et 2,5 millions de plis, les 67 ballons utilisés réussirent parfois leurs missions, tombèrent aux mains de l'ennemi (le "Montgolfier") ou périrent dans l'Atlantique (le "Jacquard" et le "Richard Wallace")...

Dans Paris, vivaient environ 80.000 étrangers et les plis eurent donc aussi, outre la France, pour destinations de nombreuses autres nations dont la liste est trop longue pour être mentionnée ici. Sachez simplement que le monde entier était concerné et cette guerre, qui n'était pas mondiale, avait donc malgré tout une étendue universelle.

En outre, des journaux furent également expédiés.  Citons, parmi les plus importants en volume d'expédition, "la Gazette des absents" (32 numéros), "la Dépêche-Ballon" (27 numéros), et de nombreux autres...

Voici la liste de ces ballons :

Dates de départ Noms des ballons Dates de départ Noms des ballons
23/09/1870 Neptune 24/11/1870 Ville d'Orléans
25/09/1870 Ville de Florence 28/11/1870 Jacquard
29/09/1870 Etats-Unis 30/11/1870 2è Jules Favre
30/09/1870 Céleste 01/12/1870 Bataille de Paris
30/09/1870 1er "sans nom" 02/12/1870 Volta
07/10/1870 Armand Barbès 05/12/1870 Franklin
07/10/1870 George Sand 05/12/1870 Armée de Bretagne
07/10/1870 2è "sans nom" 07/12/1870 Denis Papin

ou 1er Piper 11/12/1870 Général Renault
12/10/1870 Washington 15/12/1870 Ville de Paris
12/10/1870 Louis Blanc 17/12/1870 Parmentier
14/10/1870 Godefroy Cavaignac 17/12/1870 Gutenberg
14/10/1870 1er Jean Bart 18/12/1870 Davy
16/10/1870 1er Jules Favre 20/12/1870 Général Chanzy
16/10/1870 2è Jean Bart 22/12/1870 Lavoisier
18/10/1870 Victor Hugo 23/12/1870 Délivrance
19/10/1870 Lafayette ou 24/12/1870 Rouget de Lisle

République universelle 27/12/1870 Tourville
22/10/1870 Garibaldi 27/12/1870 Merlin de Douai
25/10/1870 Montgolfier 29/12/1870 Bayard
27/10/1870 Vauban 31/12/1870 Armée de la Loire
27/10/1870 Bretagne 04/01/1871 Newton
29/10/1870 Colonel Charras 09/01/1871 Duquesne
02/11/1870 Fulton 10/01/1871 Gambetta
04/11/1870 Ferdinand Flocon 11/01/1871 Kepler
04/11/70 Galilée 13/01/1871 Monge
06/11/1870 Ville de Châteaudun 13/01/1871 Général Faidherbe
07/11/1870 3è "sans nom" 15/01/1871 Vaucanson

ou 2è Piper 16/01/1871 Steenackers
08/11/1870 Gironde 18/01/1871 Poste de Paris
12/11/1870 Daguerre 20/01/1871 Général Bourbaki
12/11/1870 Niepce 22/01/1871 Général Daumesnil
18/11/1870 Général Uhrich 24/01/1871 Torricelli
21/11/1870 Archimède 27/01/1871 Richard Wallace
24/11/1870 Egalité 28/01/1871

Général Cambronne

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site