Le type Mouchon

En 1894, l'Administration postale française organisa un concours afin de remplacer le vieillissant (!) type Sage. Les projets proposés par les compétiteurs ne furent pas acceptés.

Quatre ans plus tard, trois dessins trouvèrent finalement l'accord de cette Administration qui fit appel aux peintres Paul-Joseph Blanc et Luc-Olivier Merson et au graveur Louis-Eugène Mouchon, auquel il fut demandé une modification du dessin de 1894.

Dessinés et gravés par Louis-Eugène Mouchon, mis en vente le 4 décembre 1900, tout d'abord aux Palais du Luxembourg et Bourbon (1ers "Premier Jour" de l'Histoire postale française !), les timbres du type Mouchon sont regroupés chronologiquement dans le tableau suivant :

 

Catégorie Valeur faciale N° Y&T Couleur Année d'émission Image
Usage courant 10c 112 rose 1900

Usage courant 20c 113 brun-lilas 1900

Usage courant 25c 114 bleu 1900

Usage courant 30c 115 violet 1900

Usage courant 10c 116 rouge 1900

Usage courant 15c 117 orange 1900

Usage courant 25c 118 bleu 1900

 

Dentelés 14 x 13 1/2, ils représentent une allégorie féminine de la République, couverte d'un bonnet phrygien et d'une couronne de lauriers, tenant dans la main gauche la Déclaration des Droits de l'Homme et, dans la main droite, la Justice.

La technique d'impression fut tout d'abord l'impression à plat en deux étapes (en premier le corps du timbre, en second, les chiffres de la valeur, qui n'étaient pas, du coup, toujours centrés parfaitement ou alors pas de la même couleur que le corps).

Afin de corriger ce défaut, quelques temps après, l'impression à plat fut réalisé en une seule étape.

Tous les timbres de ce type furent imprimés en typographie à plat pour 150 timbres par feuilles.

Le type I correspond aux timbres imprimés en deux étapes et aux numéros Yvert et Tellier 112 à 115 :

Le 10 centimes :

Le bas du chiffre 1 est rectiligne.

Le 25 centimes :

Toujours continu, le trait intérieur du cadre du cartouche est en-dessous et à la gauche des chiffres.

Quant aux timbres du type II (numéros Yvert et Tellier 116 à 118) :

Le 10 centimes :

Contrairement au type I, le bas du chiffre 1 est courbe.

Le 25 centimes :

A l'inverse du type I, le trait intérieur du cadre du cartouche est interrompu vers l'angle inférieur gauche.

Ce timbre fut très critiqué lors de son émission (voir l'article sur le type Mouchon retouché) : Arthur Maury, philatéliste de son état, regretta le V pointu à la place d'un U bien rond ! L'écrivain Alfred Jarry compara la dame à une prostituée ! Les ligues féministes s'émurent des droits de l'Homme ! L'Assemblée vota même son remplacement !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site